Muriel_Persil_PMP_3551bis12x17_©_P_March

À propos

Muriel Persil naît à Paris en 1966 dans une famille d'artistes, ses deux parents ayant été formés aux Beaux-Arts de Paris. À partir de 1986, elle étudie aux ateliers des Beaux-Arts de la ville de Paris puis à l'Académie de la Grande Chaumière. Elle poursuit sa formation à l'atelier du peintre chilien Carlos Sotomayor ( 1911-1988) où elle développe son goût pour l'anatomie, le nu et le portrait. Entre 1989 et 1990, elle est formée au CNACFAG [centre de formation en arts graphiques] et obtient son diplôme d'assistante décoratrice. Pendant de nombreuses années, elle centre son activité professionnelle sur la peinture de décor en parallèle de sa recherche picturale. Muriel Persil expose sa peinture régulièrement en France (Paris, Montpellier, Céret, Perpignan) et en Espagne (Barcelone, Gérone). Les grands formats figuratifs montrent des scènes de « nature refuge », luxuriante où le corps apparaît immergé. Les éléments et la fusion avec le monde organique y sont des voies d'accès privilégiées à l'âme humaine. Installée dans le sud de la France, Muriel s'oriente en 2013 vers la sculpture céramique qu'elle étudie en autodidacte. « Il s'est passé quelque chose avec la céramique » dit-elle, une rencontre qui provoque une rupture dans sa trajectoire. Elle trouve dans le travail de la terre (principalement le grès ou plus rarement la porcelaine) un medium de prédilection pour aborder une recherche en volume apte à traduire le syncrétisme de l'homme avec la nature. Si ce medium engage l'artiste vers une nouvelle approche gestuelle et corporelle, les thèmes majeurs qui irriguaient sa peinture sont toujours présents : le vivant, la mort comme « traversée », les éléments comme espace de métamorphose des corps. Avec le thème aquatique qu'elle explore de plus en plus dans les pièces sculpturales et coraliennes, Muriel revient sur une esthétique chère aux romantiques et symbolistes. Associée au « passage » — entre la vie et la mort, le réel et l'imaginaire, l'universel et le moi intime — l'eau traduit alors le territoire merveilleux où est sondé le moi profond contre le déterminisme et le scientisme du 19ème siècle. La métampsychose qui désigne la migration des âmes conjugue ces mondes paradoxaux qui interrogent l'immortalité. Se réappropriant ce projet, Muriel Persil revisite des mythes ou laisse l'imaginaire et le fantastique diriger la main, accordant au modelage la puissance de l'ontogenèse. Prolifération des formes, agglomérats, excroissances et poussées de matière sont autant de forces de vie qui s'articulent avec l'enfouissement et la disparition. L'application des engobes ou de l'émail n'est jamais préméditée mais elle émane d'une nécessité physique qui peut s'imposer à l'artiste après la première cuisson. L'émaillage devient dès lors une aventure de la couleur qui connait le même foisonnement que le dynamisme plastique. Depuis 2019, elle alterne la création de sculptures monumentales avec des pièces qui jalonnent l'histoire de la céramique décorative (coupe, fontaine, vase, miroir). Elle projette de créer des pièces qui associent le verre soufflé à ses créations. Muriel Persil est représentée à Paris par la Galerie Olivier Castaing [School Gallery] et par la Galerie Lligat à Perpignan [Occitanie] qui lui consacrera un premier Solo Show en 2022. 

 
 

Expositions 2017/2021

Exposition de la céramique « la jeune fille et la mort » : Musée de la céramique de l'Alcora   CICA 2017 

Festival RCAS galerie du « A cent mètres du centre du monde ». Perpignan 2017

Galerie »Vue sur Cours ». Narbonne 2017

« Artistes à suivre 2018 ». Haute vallée de l’Aude 2018

Maison Grammont à Fanjeaux  (Aude) 2018

"Mon royaume pour une couronne" troisième édition du prix de la céramique de petite forme, expression terre 2017 de l'école d'art de Douai. Musée la Piscine Roubaix. 9 mars /2 juin 2019.

Musée Rigaud Perpignan, " Le chant d'Ophélie "  6 juillet/29 septembre 2019

Parcours Céramique « Terralha »  35° Festival européen des Arts Céramiques 

Saint Quentin la poterie 12 au 14 juillet 2019

Exposition Jeune Céramique Européenne

Saint Quentin de la Poterie 12 juillet / 11 août 2019

Maison Gramont Fanjeaux (Aude) du 5 juillet / 5 septembre. Exposition collective 2020

Festival de Céramique à Anduze 2020  du 05 août/ 8 août 2020

Saint-Sulpice céramique Paris octobre 2020

School  Gallery/Olivier Castaing Paris 2020

"Quelqu'un souffle sur mon cœur" Exposition collective 2020, Perpignan  04 décembre /16 janvier 2021 Galerie Lligat 

Prix et distinctions :

 

Céramique « la jeune fille et la mort » finaliste du 37ᵉ concours international de la

Céramique de l'Alcora.CICA2017 Espagne.

Lauréate du concours d'expressions terre"Mon royaume pour une couronne" prix de la céramique de la petite forme, 2018 école d'art de Douai.

Sélectionnée pour le concours de la jeune céramique européenne. Prix du public de la jeune céramique européenne st Quentin la poterie(Gard).

« Terralha » Festival européen des Arts Céramiques

Saint Quentin la poterie 12 juillet au 11 août 2019   

Sélectionnée pour le concours international de céramique Carouges 2019 « Hortus, le jardin envahi la table »

Me contacter

Vos informations ont bien été envoyées !

  • Facebook Basic Black
  • Instagram Basic Black